Terrine de campagne

Publié le par Isa





C'est un essai transformé.
Validé par l'ensemble de ma tribu,
un quasi miracle de contenter 5 personnes à la fois !!






Réalisée hier après-midi avec :

550 g sauté de porc
350 g sauté de veau
250 g poitrine fraiche de porc
1 escalope de poulet
6 tranches fine de lard paysan ou poitrine fumée 
8 à 10 pruneaux séchés
1 oignon
2 oeufs
un peu de pain
3 CS cognac
21 g sel
4 g de poivre (ou moins, au goût)
4 épices, 2 branches de romarin, 2 de thym
1 sachet de gelée

Emincer le poulet. Réserver.
Préparer la gelée. Laisser refroidir. 
Détailler le reste de la viande en gros cube, hâcher au hâchoir grille grossière.
Eplucher l'oignon, le hâcher grossièrement, le faire revenir dans du beurre quelques minutes sans coloration (cela le rend plus digeste), rajouter aux viandes hâchées. Hâcher le pain, les branches de romarin, les feuilles et jeunes pousses de thym, mélanger avec les viandes, les oeufs, le cognac, le sel, le poivre, les épices.
Chemiser le fond de la terrine avec 3 tranches de lard, déposer la moitié de la farce précédente, étaler les lamelles de poulet, intercaller des lamelles de pruneaux, recouvrir du reste de farce, recouvrir du lard restant, décorer de morceaux de pruneaux, de branche de romarin, de thym.
Verser la moitié de la gelée sur la terrine, attendre quelques minutes. En profiter pour mettre le four à chauffer à 210 °C. Au moment d'enfourner, verser le reste de la gelée. Cuire au bain-marie, 1h30. Couvrir d'une feuille d'alu au bout de 30-40 mn. La terrine est cuite lorsque quand on la pique avec un couteau pointu, il n'en ressort plus de jus.
Laisser refroidir, réfrigérer, déguster le lendemain. 



Photo des ingrédients.













Et photo en fin de préparation, avant la gelée.









Et voilà ce qui reste de cette terrine à l'issue du dîner de ce soir. Vivement demain qu'on l'achève en entrée...





Chouette, j'ai compris comment insérer des photos !!

Publié dans Terrines et pâtés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article