langue de boeuf, sauce charcutière

Publié le par Isa

Et qu'est ce qu'on va encore faire à manger ce soir... question récurrente, environ 2 fois par jour elle revient cette sempiternelle question... quand ce n'est pas un " Maman !! qu'est ce qu'on mange ???????? ", alors, c'est l'autre... "que vais je bien pouvoir faire à manger..."

Promo sur la langue de boeuf... alors, voilà, le repas est tout trouvé. Sauf que... je n'en ai jamais fait... !! Ça promet !!

Alors, voilà. J'ai commencé par laver la langue, elle était un peu... beurk, je trouve, à moins que ce ne soit psychologique... Ensuite, je l'ai fait trempée dans de l'eau vinaigrée le temps de préparer le reste.

Puis, j'ai fait comme un pot au feu, avec 2 grosses carottes, 1/4 chou blanc, 1/8 céleri, 1 blanc de poireau, 1 navet, 1 oignon piqué de 3 clous de girofle. J'ai couvert avec de l'eau, mis 3 baies de genièvre, 5 grains de poivre noir.

Quand le bouillon bouillait (  ), j'ai rincé la langue et je l'ai mise dans le bouillon bouillant... pour 2 h-3 h, je ne sais plus vraiment... c'était long... quand le couteau l'a traversée sans résistance, j'ai stoppé la cuisson.

Le hic, c'est que l'heure du repas était large passé, j'avais fini par faire des spaghetti-crème-gruyère pour nourrir la tribu.

La langue sera donc pour le repas suivant, en attendant de réserver tout cela au frais, je l'ai pelée, encore chaude, c'était d'ailleurs très drôle, je m'en étais fait une montagne, du pelage de langue, alors que c'était un peu comme retirer un sparadrap... costaud comme de l'élastoplast !! Puis... au frais pour demain midi.

Le lendemain, j'ai réchauffé tout cela, sorti la langue du bouillon, découpée en tranches, réservée au four en maintien au chaud, couvert d'un alu.
J'ai fait une petite sauce, avec un roux blond, mouillé avec du bouillon de cuisson de la langue, jusqu'à consistance souhaitée, j'y ai rajouté une petite boîte de concentré de tomate, une dizaine de petits cornichons hachés, quelques oignons au vinaigre, hachés également., du sel, du poivre.

J'ai servi cela avec des tagliatelles et les légumes du pot au feu.

Verdict : c'était très bon. La pitchounette de 2 ans (et des poussières) a dévoré son assiette, moi aussi, Léa fut dégoûté par l'idée de manger de la langue, n'y a pas touché mais a apprécié les légumes, les pâtes (évidemment) et la sauce... Ma râleuse éternelle insatisfaite préado, mais tellement adorable, a trouvé cela fort bon, mais, la viande était TROP tendre !! Il y a toujours un mais avec mon adorable Chloé... quand ce n'est pas trop dur, trop sec, trop salé, trop fade, c'est trop tendre !! Ah... les enfants... que du bonheur !!

Et en plus,  il n'y a même pas de photo... batterie à plat, plat englouti avant que la batterie ne soit rechargée, snif... il faudra en refaire !! Avec un petit morceau de paleron pour Léa !!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article